portrait corporatif, Gregory Charles

Le portrait corporatif

Le portrait corporatif

Ici, le premier d’une série de billets traitant du portrait corporatif. Quoique banale en apparence, la prise de vue du portrait corporatif est complexe et exigeante, tant pour le photographe que pour le modèle. Je m’efforcerai de traiter « brièvement » de diverses facettes de cette pratique particulière du portrait. Je me propose effectivement d’aborder au cours des prochaines semaines les questions de la pose, de l’expression, de l’environnement, de la technique, de l’éclairage, de la production, de la retouche, de la composition, du maquillage et de la coiffure, du vêtement, de la fonction de l’image et j’en passe.

Bonne lecture !

Prémisses
« Dois-je sourire; être sérieux? Avec ou pas de dents? De profil, de face? Comment sont mes cheveux? Ouille! Mon double menton! Avec ou sans veston? Ouvert ou fermé ? Pouvez vous m’enlever 10 ans svp? »

Pour plusieurs, l’expérience de poser pour la caméra est anxiogène et c’est normal. Je n’ai pas eu le loisir à date de tirer un portrait « corpo » de modèles professionnels ou de ressortissants d’un conservatoire d’art dramatique (mise à part monsieur Charles ici). Juste du vrai monde…

Il revient donc au photographe de créer rapidement avec le modèle une relation de confiance où l’honnêteté est de rigueur, dans une ambiance professionnelle de travail en progression constante. Un portrait corporatif se construit. Il ne se prend pas sur le vif. Cela dit, le photographe doit agir rapidement et utiliser tous ces trucs (techniques et psychologiques), ne disposant normalement que de très peu de temps avec le modèle. Quinze minutes et tout doit être réglé. Le secret réside évidement dans la préparation. Nous y reviendrons.

Fonction et usage
Le portrait corporatif sert à identifier un individu œuvrant au sein d’une entreprise (ça semble aller de soit mais…). Aussi, mais surtout, il exhibe son apparence générale, laisse entrevoir sa personnalité, dévoile son âge, son genre et informe de sa fonction et de son statut dans l’entreprise. Un portrait corporatif, oui, c’est une première impression; mais c’est plus que ça. C’est un amalgame savant de la personnalité d’un individu et de l’image de l’entreprise. On envisage l’un par l’autre et vice versa.

Dans le prochain article je traiterai  de la pose et de l’expression.

Au plaisir !

Crédits:
Image de couverture: Gregory Charles, Groupe Musique Greg
Conception et directions artistique: Jean-Philippe Rivard/Image de Mark
Photographie: Jérôme Bourque
Pour le compte de l’École d’Entrepreneurship de Beauce